VOICI LA COLLECTION COMPLÈTE DE L’HEBDOMADAIRE PDF “SEXUALITÉ MAGAZINE”

L’INFORMATION PLURIELLE CONTINUE.

FAITES VOTRE CHOIX.

Tout le monde sait que le journalisme nous propose des supports à informations multiples. Un petit peu par ici, un p’tit chouïa par-là et on a un journal «complet».

La presse est ainsi faite. Mais on n’a jamais la certitude de tomber sur le gibier que l’on veut. Nous pensons que la vraie question, c’est que donne aux lecteurs la version de l’information que l’on a. Son unique version. Quoi qu’ils en pensent ou n’en pense pas. Ils sont obligés de la gober. Un point c’est tout.

«Sexualité Magazine» ne l’entend pas de cette oreille-là. Sexualité Magazine s’intéresse aux curieux qui préfèrent chercher, lire, comparer, synthétiser, réécrire et n’en garder que le meilleur de chaque version. Siddhârta n’a pas atteint l’illumination en écoutant et exécutant ce que lui ont dit les autres. Basta!

Said

Hebdomadaire diffusé par :
https://www.facebook.com/Solutions.Partenaires.Magazine/
Et n’oubliez pas de vous joindre à son groupe :
https://www.facebook.com/groups/295555361312940/?ref=pages_groups_card&source_id=277430219484513

BONNE LECTURE ET MERCI

 

 

Cette liste de liens emails respecte la périodicité chronologique de “Sexualité Magazine” depuis sa première parution:

– N° 0 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/11/05/sexualite-magazine-n00/

– N° 1 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/11/05/sexualite-magazine-n01/sexualite-magazine-n01.pdf

– N° 2 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/11/05/sexualite-magazine-n02/sexualite-magazine-n02.pdf

– N° 3 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/11/05/sexualite-magazine-n03/sexualite-magazine-n03.pdf

– N° 4 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/11/05/sexualite-magazine-n04/sexualite-magazine-n04.pdf

– N° 5 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/11/05/sexualite-magazine-n05/sexualite-magazine-n05.pdf

– N° 6 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/11/05/sexualite-magazine-n06/sexualite-magazine-n06.pdf

– N° 7 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/11/05/sexualite-magazine-n07/

– N° 8 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/11/05/sexualite-magazine-n08/sexualite-magazine-n08.pdf

– N° 9 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/11/05/sexualite-magazine-n09/sexualite-magazine-n09.pdf

– N° 10 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/11/12/a–sexualite-magazine-n10-couverture-officielle/a–sexualite-magazine-n10-couverture-officielle.pdf

– N° 11 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/11/19/a–sexualite-magazine-n11-couverture-offcielle/

– N° 12 : https://pdf.lu/18rU

– N° 13 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/12/03/a–sexualite-magazine-n13-couverture-officielle/

– N° 14 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/12/09/a–sexualite-magazine-n14-couverture-officielle/

– N° 15 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/12/17/a–sexualite-magazine-n15-couverture-officielle/

– N° 16 : https://pdf.lu/8V7q

– N° 17 : https://www.fichier-pdf.fr/2018/12/30/a–sexualite-magazine-n17-couverture-officielle/

– N° 18 : https://www.fichier-pdf.fr/2019/01/06/a–sexualite-magazine-n18-couverture-officielle/a–sexualite-magazine-n18-couverture-officielle.pdf

– N° 19 : https://www.fichier-pdf.fr/2019/01/14/a–sexualite-magazine-n19-couverture-officielle/

– N° 20 : https://pdf.lu/96GR

– N° 21 : https://pdf.lu/T3jV

– N° 22 : https://pdf.lu/PhI3

– N° 23 : https://pdf.lu/54a9

 

– N° 26 : https://pdf.lu/9c9U

SOMMAIRE :

 

RUBRIQUE SANTÉ (en 6 articles)

– DIABETE : J’ai des problèmes d’érection à cause de mon diabète

+ A PROPOS DE… L’avis des autres… en 9 vidéos

– ADDICTION: « Docteur j’ai tout le temps envie de faire l’amour, est-ce normal ? »

+ A PROPOS DE… L’avis des autres… en 9 vidéos

– DSH : Désir sexuel hypoactif chez l’homme : prise en charge en médecine sexuelle

+ A PROPOS DE… L’avis des autres… en 9 vidéos

– DÉPRESSION : Le rôle de la sexualité dans la dépression

+ A PROPOS DE… L’avis des autres… en 9 vidéos

– INFECTIONS FÉMININES: Ça pique et ça brûle ? Top 4 des infections féminines les plus communes

+ A PROPOS DE… L’avis des autres… en 9 vidéos

– OVULATION DOULOUREUSE : Pourquoi j’ai mal quand j’ovule ?

+ A PROPOS DE… L’avis des autres… en 9 vidéos

 

RUBRIQUE POLEMIQUE (en 6 articles)

– MARIAGES: Saviez-vous qu’il y a des mariages spirituels qui détruisent le mariage naturel ?

+ A PROPOS DE… L’avis des autres… en 9 vidéos

– LEGISLATION : Pour le remplacement de « Droits de l’Homme » par « Droits Humains »

+ A PROPOS DE… L’avis des autres… en 9 vidéos

– DIVORCE : Les 10 fautes les plus fréquemment reconnues dans les procédures de divorce

+ A PROPOS DE… L’avis des autres… en 9 vidéos

– CELIBAT : 10 avantages à ne pas se marier

+ A PROPOS DE… L’avis des autres… en 9 vidéos

– ENTRE CHAUVE : Une étude le prouve que les femmes préfèrent les hommes avec des cheveux

+ A PROPOS DE… L’avis des autres… en 9 vidéos

– OBESITE : Pourquoi déteste-t-on les gros ?

+ A PROPOS DE… L’avis des autres… en 9 vidéos

 

RUBRIQUE SOLUTIONS (en 3 articles)

– EJACULATION PRECOCE : L’Agressivité sexuelle et l’éjaculateur précoce

– DESIR & EXCITATION : Les troubles du désir et de l’excitation Chez la femme

– Psycho-Couple : 35 vérités sur le couple !

+ A PROPOS DE… : Solutions Sexo Méli-Mélo

L’avis des autres… en 54 vidéos de thèmes différents

 

RUBRIQUE culture : la Puberté selon Wikipédia

– DOSSIER : LA PUBERTE vue par Wikipédia

– LIVRES : 9 livres en 9 vidéos

– TOUT SUR LA sexologie : Tableau permanent

– POLITIQUE : Melania Trump a fait d’incroyables révélations à propos de l’usage que son mari, le président américain – Donald Trump fait du téléphone.

+ 3 vidéos

  • SOCIETE : Une brigade numérique contre les violences sexistes et sexuelles

+ 3 vidéos

  • HISTOIRE : «Raconte-moi l’histoire de la sexualité»

+ 3 vidéos

  • GEOGRAPHIE HUMAINE : La carte du monde de la prostitution

+ 3 vidéos

  • ARTS & CULTURES : Yayoï Kusama Des pois et demesures

+ 3 vidéos

 

RUBRIQUE Perspectives :

  • Le vieillard de 70 ans…

La collection complète de « Sexualité Magazine »

 

Aucune description de photo disponible.

– N° 24 : https://pdf.lu/29Kc

L’information singulière? L’information plurielle? Que choisir ? Nous avons opté pour l’information plurielle.

Said Chakri est le fondateur de Sexualité Magazine, un hebdomadaire PDF entièrement interactif et qui est plus intuitif qu’un site web.

Tout le monde sait que le journalisme nous propose des supports à informations multiples. Un petit peu par-ci, un p’tit chouïa par-là et on a un journal complet. Vous prenez votre chevrotine, vous ne visez pas le paquet d’oiseaux qui passent par là et vous tirez. Il tombera certainement des oiseaux. Beaucoup d’oiseaux parfois.
La presse est ainsi faite. Mais on n’a jamais la certitude de tomber sur le gibier que l’on veut. Nous pensons que la vraie question, c’est que votre lecteur, vous ne lui donnez qu’une seule et unique information. Quoi qu’il en pense ou n’en pense pas, il est obligé de la gober. Un point c’est tout.
Si l’on veut être des gens, pour le moins sensé, cette information n’est pas le coran. Personne n’est obligé de l’accepter telle quelle.
En plus, ce qui nous étonne vraiment est que le grand public reçoit cette information, ne la digère même pas et se met à s’en gargariser bénévolement dans tout son entourage, comme s’il en était militant. Le grand public ne sait pas que la presse n’a pas été nommée «le quatrième pouvoir» par erreur. D’autant plus qu’on sait que derrière chaque organe de presse se cachent des intérêts de quelqu’un d’autre quelque part. Sinon, on n’aura pas compris les mots tels que «propagande», «rumeurs», «désinformation», etc.
Pourquoi vous disons-nous tout ça ? Nous produisons ce magazine -Sexualité Magazine- spécialisé dans la sexualité, que nous avons dédié à la sexologie pour permettre aux experts de la thématique ainsi qu’aux personnes «malades» de trouver une solution à des problèmes sexuels.
Nous ne visons donc pas nos lecteurs les yeux fermés. Nous ramenons vers nous tous types de gens habilités à nous suivre parce que leur intérêt se trouve dans nos pages. Notre cible en terme marketing est claire donc. Nous sommes motivés pour publier un support qui intéresse nos lecteurs. Et nous prenons toutes nos dispositions pour ne servir que nos lecteurs.
Parlons maintenant de la question de l’information unique qui ne donne aucune chance au lecteur d’approfondir le sujet. C’est pourquoi nous avons décidé de fournir plusieurs contenus simultanés dans le même article. Sous toutes les formes que nous puissions dénicher.
Si nous parlons de «dénicher», c’est parce que les sources où nous allons chercher nos informations, c’est chez de grands journaux internationaux, différentes chaines TV, différents livres, différents séminaires et ainsi de suite. Rien ne nous échappe. Ni chanson ni sketchs d’ailleurs.
Vous, en tant que lecteur potentiel de «Sexualité magazine», vous aurez plusieurs contenus qui vous permettent d’avoir un éventail de sources qui vous aident à vous acquérir une information plurielle.
Au moins, nous n’aurons pas sur la conscience l’erreur d’avoir osé vous influencer dans la direction où nous comptons vous diriger.
En lisant un seul article pluriel, vous aurez obtenu un résultat plus rationnel, plus vrai.
Déjà, rien que dans cet article, nous vous révélons une vérité qu’aucun autre journal ne vous dévoilera dans son discours. Ou bien il le tiendra. En connotant ou dénotant son information pour vous induire dans l’erreur. Conseil de votre ami Sexualité Magazine, soyez vigilant.

Ces vidéos en témoignent:

SEXUALITÉ MAGAZINE N°23 VIENT D’ÊTRE PUBLIE

C’est le 23ème de la série d’un hebdomadaire intensément interactif. On se croirait en présence d’un site très intuitif.

Rien n’y manque. Contenus rédactionnels d’une grande valeur, plus d’une centaine de vidéos plus ou moins longs. Il y figure même des films de cinéma. Bref, il y a de tout.

Sa ligne éditoriale repose sur un concept rare : chez nous, on n’impose pas un article unique. On en fournit jusqu’à sept par sujet. Rien que pour que vous ayez le loisir d’en tirer votre meilleure synthèse.

D’ailleurs, à la rédaction, il nous amuse beaucoup de répéter que : “Notre information est plurielle contrairement aux autres médias qui donnent de l’information singulière.

Notre magazine est ouvert à toutes les opinions et à toutes les sources pour le bien de nos lecteurs.

Le PDF de notre magazine est téléchargeable comme il peut être lu en ligne.

Cette semaine, nous avons apporté beaucoup de changement artistique. Mais ce n’est pas fini.  La semaine prochaine, la maquette sera meilleure.

Nous aimerions beaucoup que vous régissiez. Nous serons à votre écoute.

Merci et bonne lecture.

Et n’oublier pas d’aimer cette page :
https://www.facebook.com/Solutions.Partenaires.Magazine/

Bonne lecture et merci.

L’EJACULATION PRÉCOCE

<iframe style=”width:120px;height:240px;” marginwidth=”0″ marginheight=”0″ scrolling=”no” frameborder=”0″ src=”//ws-eu.amazon-adsystem.com/widgets/q?ServiceVersion=20070822&OneJS=1&Operation=GetAdHtml&MarketPlace=FR&source=ac&ref=qf_sp_asin_til&ad_type=product_link&tracking_id=saidchakri-21&marketplace=amazon&region=FR&placement=2353273025&asins=2353273025&linkId=eb361c2bddd10a41a8105c99f7654081&show_border=false&link_opens_in_new_window=false&price_color=333333&title_color=0066c0&bg_color=ffffff”>
</iframe>

Définition

L’éjaculation précoce a été définie en 2008 par la Société Internationale de Médecine Sexuelle par l’association de trois critères : délai entre l’intromission du pénis et l’éjaculation inférieure à une minute, impossibilité de retarder l’éjaculation, sentiment d’insatisfaction ou de frustration de l’un des deux partenaires. L’éjaculation prématurée est qualifiée de primaire si elle est ainsi dès le premier coït et secondaire si elle survient après une période de fonctionnement sexuel satisfaisant. Elle peut être transitoire, intermittente, constante dans le temps, concerner tous les partenaires ou seulement quelques-uns. L’éjaculation précoce peut survenir à différents moments au cours de l’activité sexuelle. Selon les individus, elle peut se produire lorsque les partenaires se dévêtent, durant les préliminaires, au moment de l’intromission du pénis dans l’orifice, après quelques poussées pelviennes, peu de temps après le début de la pénétration. Dans ce dernier cas, cela peut varier entre quinze secondes à deux minutes.

L’éjaculation précoce n’est pas une maladie au sens biologique du terme : pour un animal mâle, il est naturel d’éjaculer le plus rapidement possible afin d’augmenter les chances de perpétuer ses gènes, car dans la nature rien ne garantit que le rapport sexuel ne sera pas interrompu. Le principe de l’éjaculation contrôlée afin de satisfaire les partenaires est une préoccupation sociale, non un impératif biologique.

L’éjaculation précoce peut être ou non associée à d’autres problèmes sexuels comme l’impuissance ou la dyspareunie. Elle est la préoccupation sexuelle masculine la plus répandue. 75% des hommes interrogés par le rapport Kinsey (1948) disent éjaculer en moins de deux minutes après la pénétration dans plus de la moitié de leurs rencontres sexuelles. Environ un tiers des hommes consultant en sexologie se plaignent de cette difficulté qui motiverait 20% des demandes concernant la sexualité en médecine générale. Pour un homme sur trois souffrant d’éjaculation précoce, cette condition est source de colère, de honte et de dépression. La moitié des hommes atteints d’éjaculation précoce avouent culpabiliser et éprouver un sentiment d’échec. Les compagnes ou compagnons sont invités à encourager leur compagnon en dédramatisant la situation, pour éviter de tomber dans le cercle de la culpabilité et de la honte, qui ont tendance à enfermer l’homme dans son problème, atteint dans sa virilité[réf. souhaitée].

VOUS TROUVEREZ L’ARTICLE INTÉGRAL WIKIPEDIA SUR L’HEBDOMADAIRE INTERACTIF QUE VOUS POUVEZ TÉLÉCHARGER :

https://www.fichier-pdf.fr/2019/01/20/a–sexualite-magazine-n20-couverture-officielle/

ET PLUS DE SEXOLOGIE SUR LA PAGE FACEBOOK :

https://www.facebook.com/Solutions.Partenaires.Magazine/

PAROLE D’EXPERTS :

Intimité ou fusion ?

Il existe une grande différence entre l’intimité et la fusion. La fusion est tout sauf de l’intimité, car l’intimité implique une relation entre deux personnes différenciées. La fusion, quant à elle, veut faire disparaître les différences : elle exige la conformité.

Pour mieux comprendre la différence entre fusion et intimité, retournons au sein maternel. Ce que chacun de nous a alors vécu était un état symbiotique parfait (à condition que notre mère ait été une adulte saine et satisfaite de sa grossesse). Nous étions logés, nourris, chauffés, bercés, cajolés sans que nous n’ayons à faire d’efforts. Le paradis, quoi ! Pas besoin de nous occuper de notre survie, quelqu’un d’autre le faisait à notre place. Nous vivions alors dans un état de totale dépendance fusionnelle bienheureuse. Et puis, un jour, panique : notre mère nous expulse. Ce ne fut pas sans douleurs réciproques. Nous avons alors vécu notre première angoisse, notre premier traumatisme (disent les psychologues), notre première séparation, notre première peine d’amour, notre premier rejet. Rupture toutefois nécessaire, sinon c’est l’étouffement assuré.

Heureusement, la vie possède un instinct qui la pousse à survivre, à rechercher le plaisir (dans la satisfaction des besoins) et à fuir le déplaisir (provoqué par la frustration de ces mêmes besoins). Non seulement, pour survivre, fallait-il « sortir » du ventre de notre mère, mais pour vivre, il faut aussi apprendre à se différencier d’elle, de l’autre,et à compter sur soi pour la satisfaction de nos besoins. Ce processus de différenciation est un processus d’opposition, du moins au départ. De dépendant, nous devenons donc contredépendant pour assurer notre survie. Ce processus prend environ vingt ans dans nos sociétés actuelles. L’objectif de ce processus est d’acquérir notre indépendance, laquelle nous permet de vivre selon nos principes personnels et nos propres règles de vie. L’indépendance n’est toutefois pas l’étape ultime du développement personnel.

L’indépendance ou la liberté ne signifie nullement la possibilité de faire tout ce que l’on veut, avec qui on le veut, quand on le veut, aussi souvent qu’on le veut, avec le nombre de personnes qu’on veux, où on le veut et de la façon dont on le veut. Non, la liberté implique des responsabilités, le respect de ses engagements et des renoncements. L’étape ultime du processus de maturation n’est pas l’indépendance, mais bien l’interdépendance, puisque nombre de nos besoins et désirs nécessitent la présence et la participation active d’une autre personne pour leur satisfaction.

La dépendance et la contredépendance sont les deux polarités de la codépendance. Le dépendant fait tout pour attirer l’attention de l’autre, alors que le contredépendant fait tout pour se détacher de la personne dont il dépend. La contredépendance n’est pas de l’indépendance, car la personne agit en en « réaction à » une autre personne et non en fonction d’elle-même. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le contredépendant est… dépendant, puisque réactif.

La véritable intimité conjugale n’est possible qu’entre deux êtres ayant acquis leur autonomie et qui se sont hautement différenciés de leurs parents et de toute autre personne. Tout le reste n’est que fusion et confusion. Les personnes différenciées sont capables de vivre pour elles-mêmes, sans la croyance qu’ils ne peuvent vivre sans l’autre (dépendance fusionnelle du nourrisson) ou en constante opposition avec l’autre pour sauvegarder leur identité (contredépendance réactionnelle, adolescente et anti-fusionnelle). Les personnes différenciées ne vivent pas en autarcie, car l’un de leurs besoins est justement d’être en lien émotif avec une autre personne tout aussi différenciée, permettant ainsi l’ouverture de soi et l’acceptation de l’autre.

L’intimité n’est possible qu’entre deux personnes qui maintiennent une certaine distance entre elles. Ces deux personnes différenciées peuvent alors développer une interdépendance pour l’établissement d’une relation intime et la satisfaction d’attentes légitimes. L’amour peut alors naître.

Loin de tomber en amour (Canada) ou de tomber amoureux (Europe), les personnes différenciées s’élèvent en amour. Ils utilisent leur couple pour réaliser des projets conjugaux (famille, patrimoine, retraite…) et des projets personnels (professionnels, sociaux, jardin secret…). L’espace conjugal devient un lieu de d’intimité à deux, mais aussi d’espace personnel. Cet espace évolue dans le temps. Il est plus fusionnel lors de la période de séduction et de l’une de miel mais, permettant à chacun(e) de se réaliser, il s’agrandit avec le temps et les crises inévitables de la vie à deux.

Cet espace est donc mouvant. Chez les couples malheureux, les deux se distancient de plus en plus avec le temps et finissent par se séparer ou se retrouvent comme deux étrangers ou deux locataires lorsque les enfants sortent du nid familial. Chez les couples heureux, chaque crise surmontée permet aux deux partenaires de se retrouver dans une intimité plus profonde et plus respectueuse. Les couples heureux à long terme sont beaux à voir et l’on peut sentir leur complicité.

•     •    •     •     •
Cet article est le dix-huitième d’une série que j’ai commencée à diffuser le 02 mars 2018 afin de vous partager ce que ma vie, mes partenaires, mes amis, mes professeurs, mes clients, mes livres m’ont appris tout au long des sept décennies de ma vie. J’espère qu’ils vous seront utiles comme ils l’ont été pour des centaines de couples venus me consulter en thérapie. Si vous ne les recevez pas directement dans votre boite courriel inscrivez-vous ici. N’hésitez pas à y inscrire vos parents et ami(e)s. Pour accéder aux dix-sept articles précédents, consultez mon site à la section Articles.

Vous avez la permission de reproduire et de diffuser ces articles comme bon vous semble, à la condition d’en conserver l’entièreté et la référence. Vous pouvez aussi me joindre en tout temps à yvondallaire@optionsante.com. Je lis tous mes courriels, mais je ne peux vous promettre d’y répondre ou d’y répondre rapidement.

Je vous invite à visiter mon agenda pour connaître mes prochaines activités publiques et professionnelles tant au Québec qu’en Belgique, en France et en Suisse. Mes activités peuvent aussi être offertes dans votre milieu sur demande.

Message aux intervenant(e)s en relation d’aide.
Il ne vous reste que jusqu’au 5 juillet pour profiter d’un prix avantageux pour ma prochaine formation en thérapie conjugale positive (FTCP) brève et axée solutions du 02 au 05 août 2018. Cette formation est accréditée par l’OPQ et l’OTSTCFQ du Québec en plus d’être recommandée par des organismes européens. Vous pouvez aussi visiter ce site pour en savoir davantage sur la formation en psychosexologie positive.

Je vous souhaite une excellente journée et beaucoup de bonheur.

Headphones

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt.

Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.

OZO

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt. Neque porro quisquam est, qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit, sed quia non numquam eius modi tempora incidunt ut labore et dolore magnam aliquam quaerat voluptatem.

Just a single post

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.