En direct de mon observatoire

De nos jours, nous sommes en train de vivre une expérience inédite dans l’histoire de l’humanité. Pour faire court, l’homme a découvert le feu, il a inventé des outils, il a inventé l’écriture, il a découvert la roue, il a inventé l’imprimerie, il a créé l’industrie… et j’en passe.
À chaque époque de son passé, il a bouleversé son existence. À chaque coup il a fait un énorme bon vers l’avant. Inconsciemment, il s’est prêté à un jeu dangereux qui l’a fait progresser. Darwin avait raison de parler de la théorie des évolutions des espèces. Il est évident que notre ancêtre poilu ne ressemble guère aux imberbes que nous sommes devenus aujourd’hui. Ni mentalement ni physiquement. Et jusqu’à présent, la chose la plus inouïe qu’il a produite fut la partie de tennis des Apollos qu’il a réalisée entre la terre et la lune.

De nos jours donc, suite à toutes ces péripéties, nous sommes en train de passer par le phénomène le plus bouleversant de tous les temps : Internet.
Internet où les gamins s’y sont familiarisés mieux que les plus redoutables adultes. Internet qui a volé la vedette aux gouvernants pour la donner aux enfants en bas âge. Internet qui a basculé tous les pouvoirs que les adultes détenaient pour les mettre entre les mains de nos progénitures. Et bientôt nos sages deviendront des créatures hybrides obsolètes.
C’est une découverte que j’ai faite en m’engageant à gagner de l’argent sur internet. Sur une idée toute bête qui grandit, grandit, grandit et devient un colosse. C’est aussi simple que ça, comme aime à dire tous les jeunes mentors du business du web.
Bref, internet est capable de transformer vos hallucinations en projet très juteux. Steve Jobs, archi milliardaire n’avait jamais quitté son tricot col monté et Zoukerberg, archi milliardaire aussi n’a jamais quitté son tee-shirt d’ado. Ils sont restés gamins dans leur tête.
Pendant la dernière crise financière mondiale, les puissants États-Unis d’Amérique ont, pour aider l’industrie automobile américaine, mis sur table 14.000.000.000 de dollars. C’est énorme. À côté, Zuckerberg, pour ne pas se voir doubler par un concurrent, met sur la table 19.000.000.000 de dollars pour racheter une petite entreprise d’une cinquantaine d’employés : WhatsApp. Vous ne rêvez pas. Qu’en pensent nos immensités économistes de ça ? Rien parce qu’ils sont désormais obsolètes.
Que dire du petit cas d’un vieux de la vieille, petit individu lambda qui s’aventure sur les territoires futurs ? Moi ?
Rien.
Sauf que j’ai conçu, à partir de mes anciennes méthodes de travail un système qui va bouleverser les systèmes d’exploitation des sites SEO qu’il m’est difficile d’apprendre. J’ai banalisé, simplifié et stabilisé l’utilisation d’internet qui s’est fait prendre dans la propre toile qu’elle s’était fabriquée. Mon idée est toute bête. Elle utilise les immenses potentiels du PDF, simple fichier que vous gardez en poche pour consulter presque tout ce que vous y avez stocké. Génial !
Je ne veux pas crier victoire prématurément, mais je pense détenir, là, une idée originale. Une idée qui a commencé avec un micro projet et qui a évolué pour devenir un honorable magazine sur la sexualité qui ne me coûte presque rien à part le temps.
C’est un magazine que j’ai lancé début septembre 2018. Manifestez-vous pour que je vous l’envoie jusqu’au fond de votre boite email.
La partie va être serrée avec mes amis SEO. Je vous invite à suivre la sympathique rencontre qu’il va y avoir entre moi et eux.
Voici mon adresse : saidchakri@yahoo.fr
Restez à l’écoute. Je reviendrai.
Merci à vous tous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *